Suivre telesphore.org sur Twitter Suivre telesphore.org sur Flickr Suivre telesphore.org sur Instagr.am Flux RSS Contactez-moi Plan du site Certifié PHP Zend Engineer

Une dent… en or !

16 octobre 2013 | Coup de gueule

Au mois de juillet je découvre une dent avec un trou, c’est là qu’il est temps d’aller chez le dentiste. Rendez-vous pris la semaine suivante, le samedi après-midi, pour savoir ce qu’il en est.

Premier rendez-vous chez ce dentiste, et c’est parti pour l’historique de ma dentition, la demi heure y passe. Puis le diagnostic, quelques caries et une date foutue, faudra mettre une couronne. Les caries sont traitées, facile.

On parle ensuite de la couronne : Cela se passe en 3 rendez-vous

Facile.

Une semaine plus tard, premier rendez-vous, on enlève la dent, on prend une empreinte avec une pâte infâme, et on pose une couronne temporaire histoire de pas avoir un trou dans la bouche. Tout se passe bien et je repart avec une dent provisoire, sans avoir eu mal ni même rien senti lors de l’enlèvement de la dent, ce qui est assez exceptionnel. Superbe dentiste.

La veille du deuxième rendez-vous le téléphone sonne. « Allo, c’est le cabinet du dentiste. Il va falloir décaler le rendez-vous, le prothésiste a loupé la couronne, il faut qu’il la refasse. » Bien, cela m’évite de venir pour rien, donc on décale d’une semaine le deuxième rendez-vous.

La semaine suivante, la couronne est là, on teste qu’elle rentre bien, on prépare la dent pour la pose la semaine suivante lors du troisième rendez-vous. Mais vu qu’on a décalé, ça nous emmène à un samedi où je ne suis pas libre (un déménagement pour la bretagne, ça ne se loupe pas :)) Donc il faut décaler encore d’une semaine, pas grave… ah mais non, le samedi suivant le dentiste n’est pas là. Bon, semaine suivante alors ? Ah non, c’est les vacances pour 3 semaines.

C’est dommage, le samedi c’est bien pratique. Alors, je me dis que venir tôt le matin avant d’aller travailler ça peut le faire, je demande à quelle heure elle (oui, c’est une dentiste) commence le matin. « 11 heures » Ok, ça ne sera pas le matin :D

Alors le soir à 18h, c’est possible ? Hmmm… oui. Ok, quel jour ? S’en suit un parcours effréné de l’agenda… bon, ben au retour des congés alors ? Avant c’est complet le soir. Evidemment. Donc ça sera le vendredi dans un mois. En même temps, y a pas vraiment d’urgence non plus :)

3 semaines passent et à 3 jours de mon 3e rendez-vous le téléphone sonne. « Allo, c’est le cabinet du dentiste. Il va falloir décaler le rendez-vous le dentiste a une formation et ne sera pas là » Effectivement si elle n’est pas là, c’est pas la peine que je vienne. Voilà donc le 3e rendez-vous décalé d’une nouvelle semaine.

Le matin du jour J le téléphone sonne. « Allo, c’est le cabinet du dentiste. Le dentiste a une urgence, elle ne pourra pas être là ce soir, il faut décaler le rendez-vous » (je vous que c’est vrai) On décale d’une semaine alors ? Oui ? Superbe ! (mouais)

Nous en sommes à un décalage de 8 semaines depuis la planification faite lors du tout premier rendez-vous. Tout va bien.

2 jours après lors d’un repas avec 18 convives, au détour d’une bouchée, dlingdlingdling !! La dent provisoire tombe. Très classe.

Comme son nom l’indique, elle était provisoire, et elle devait en avoir assez d’être là depuis 1 mois, donc elle se fait la malle. J’ai mon troisième rendez-vous dans moins d’une semaine, je laisse comme ça, la ferraille apparente, ça ne me gêne pas, inutile de chercher plus loin, c’est déjà bien assez compliqué comme ça.

J’arrive au rendez-vous, vu que personne ne m’a appelé :p et on m’annonce que c’est un autre dentiste qui va s’occuper de moi. Ah. Elle arrive (oui, une dentiste, mais une autre) et me dis qu’elle reprend suite au départ de sa collègue. Ah, elle est partie ? Ben oui, avant les vacances, elle ne vous a rien dit ? … ben non… :/

Elle est parti monter son cabinet ailleurs, donc voilà, c’est moi qui reprend. Bien, ben allons y alors :)

En même temps, il ne reste plus qu’à poser la couronne, c’est parti. Moins de dix minutes plus tard la dent est en place, merci, au re… ah, oui, le chèque :) Au revoir.

3 semaines calmes passent, et je ne sais pas ce qui me prend, la folie m’emporte, je croque dans un morceau de pain, dlingdlingdling !! La dent tombe. Oui, la couronne tombe !! Là ça me fait beaucoup moins rire. (mais toi lecteur, tu dois rire :))

On est dimanche, je garde ma ferraille à l’air, et je téléphone le lendemain matin. « Allo, le cabinet du dentiste, vous m’avez posé une couronne il y a 3 semaines et elle vient de tomber, il va falloir la remettre en place, quand est-ce que je peux venir ? Vendredi 18h ? Oui. » Comme d’hab donc.

2 jours après le téléphone sonne. « Allo, c’est le cabinet du dentiste. » (je vous jure que c’est vrai :D) « On a une place qui s’est libérée ce soir, vous pouvez venir ? » Et me voilà avec un quatrième rendez-vous avancé. Super :)

Je me retrouve à nouveau sur le fauteuil et sous la lumière, et la sentence tombe : Il faut que je vous la refasse, elle ne pourra pas tenir. Moi je ne l’aurai pas fait comme ça, mais bon, chaque dentiste fait un peu comme il veut, c’est manuel comme travail, donc ça peut être différent, ça aurait peut être pu aller, mais moi je ne l’aurai pas fait comme ça.

Super.

Et c’est reparti pour l’empreinte avec la pâte infâme, on refait tout. On termine le rendez-vous en reposant ma couronne en tant que… provisoire (sic!) et on prend un cinquième rendez-vous la semaine suivante le temps pour le prothésiste de refaire la dent.

Pas d’appel, je vais donc à mon rendez-vous, la couronne est là. Je m’assoie, j’ouvre la bouche, elle pose la couronne. Ah mais… elle ne tient pas là… il n’y a pas de point d’encrage… ça ne va pas… la dent ressors… re-mise en place… rien à faire… ça ne va pas. Il faut la retourner au prothésiste pour qu’il rajoute des points d’encrage. J’enrage.

On reprend donc un rendez-vous. Le sixième. La semaine suivante.

Nous sommes début octobre, je sors de mon sixième rendez-vous, une couronne dans la bouche, apparemment bien fixée (faut dire qu’après 4 passages chez le prothésiste on ne devrait pas être loin de la perfection), et la dentiste m’a dit deux choses en partant : « Mordez de l’autre côté ce soir, pour être sur qu’elle ne tombe pas, et revenez dans un an pour faire un contrôle »

Ben voyons.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Yoolink
  • Scoopeo
  • bodytext
  • del.icio.us
  • Facebook
  • TwitThis
  • Wikio FR
  • StumbleUpon
  • Technorati
  • Slashdot
  • Google
  • Live
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!

  1. Bon déjà désolé pour ton décalage d’une semaine. ;)

    Et sinon, t’es quand même bien patient.
    Il est où ton dentiste, à Benfeld ?

    Comment par niko — 17 octobre 2013 à 09:39

  2. Oui, chez le dentiste je suis un patient ^^
    Une fois payé, j’allais pas lacher l’affaire non plus…
    Et elle est à Obenheim.

    Comment par teles — 17 octobre 2013 à 11:30

Laisser un commentaire

  1. * Commentaire :

  2. * Recopiez le code :